La faculté d'Éducation physique et sportive


La faculté d'Éducation physique et sportive

                       



L’EPS occupe une place de plus en plus importante dans la vie quotidienne de l’élève et dans les programmes d’enseignements dans les établissements scolaires. Elle contribue énormément à l’épanouissement de l’enfant pour le développement aux conduites motrices et mentales, à son éducation de citoyenneté (la solidarité pour le respect des différents), de santé (son ajustement et milieu), de responsabilité, (se connaître et connaître les autres) et à la construction d’une sécurité (efficacité et disponibilité motrice). Elle vise aussi chez l’élève à l’organisation et l’entretien d’une vie physique aux différents âges d’une existence (connaissances et savoirs*).

Les savoirs et les connaissances* : Il faut permettre à l’élève de
1. connaître les principes physiologiques, bio-mécaniques des différentes Activités Physiques et Sportive (APS).
2. connaître les objectifs à atteindre,
3. connaître et comprendre les critères de réussite,
4. devenir autonome et responsable de sa propre formation : comment aborder l’action ?, de quoi ai-je besoin pour AGIR ? et de qu’elle façon vais –je m’organiser pour APPRENDRE.
5. Savoir se représenter mentalement une action individuelle ou collective : à partir de schémas ou consignes.
6. apprendre à GERER le temps : individuellement ou collectivement.
7. connaître son corps et ses limites :
a. apprendre à se situer dans l’espace.
b. savoir prendre, recevoir, analyser et donner des informations.
c. savoir doser un effort (espace et temps).
d. savoir se préparer avant d’agir (notion d’échauffement) et utiliser le maximun de ses possibilités pour réussir et répéter une performance.
e. savoir prendre des risques mesurés.
8. savoir s’évaluer et évaluer les autres.
9. savoir écouter, observer , se taire.
10. agir au bon moment, se concentrer seul ou en groupe
11. réfléchir avant d’agir.
12. connaître les autres : connaître les principes d’organisation et de fonctionnement des petits groupes (équipes).Savoir s’organiser en équipe.
13. Participer à la mise en place d’une stratégie collective
14. connaitre les principaux règlements des différents sports pratiqués
15. savoir « arbitrer »



L’EPS est une matière d’enseignement avec une légitimité pédagogique qui,bien planifiée dans un établissement scolaire permet à l’enseignant de bien concevoir et construire des contenus qui s’adressent à tous ses élèves pour une bonne orientation,ainsi lui donnant un large évantail de choix. Malgré cela, on observe que les élèves entretiennent des relations différentes par rapport à l’activité qui permet de dégager à mon avis, trois types de population.

1. Premiers types : Population d’élèves en rupture avec la discipline.Un milieu de pratique hétérogène et avec un comportement différent et pas durable dans l’activité. Cela se manifeste par des absences, des exemptions et des oublis de tenues, démontrant moins d’attention, ayant une courte concentration (ignorance) et beaucoup d’agitations – voire même une excitation importante.
2. Deuxièmes Types : Une population d’élèves « positionnée » par rapport par la discipline et qui accepte la matière parmi tant d’autres malgré qu’elle n’a pas ou peu de vécu dans l’activité.La pratique est volontaire avec une active participation, un envie de progresser, un respect de la règle,mais un niveau de pratique moyen et faible de l’activité.
3. Troisièmes Types : Une population d’élèves « positionnée »par rapport au savoir disciplinaire et qui possède un bon niveau de pratique. Ils répondent avec efficacité, cherchent à progresser d’avantage, sont capables de rechercher des solutions aux problèmes, analysent et observent pour s’adpter à la discipline.

L’Activité Physique et Sportive (APS) qui dégage des contenus d’enseignement, pose chez l’élève des conditions suivantes :
• Aspects émotionnels
• Aspects imaginaires
• Aspects symboliques

Ces trois aspects permettent d’introduire une notion que l’on peut définir comme un ‘sens’, une nature relationnelle entre l’élève et l’APS.
Par l’APS, l’élève est considéré comme une machine à traiter de l’information et qui développe en lui des logiques de pratique dans son fonctionnement, et je pense, dégage que trois logiques de pratiques qui se calqueraient sur les trois aspects :

a. La logique de pratique émotionnelle/fonctionnelle
b. La logique de pratique technique (habileté/maîtrise d’exécution)
c. La logique de pratique d’expertise (performance)

La pratique émotionnelle/fonctionnelle-(une logique intimement liée).
1. trouver des moyens de familiariser l’élève avec l’activité,
2. lui permettre de s’éprouver, de vivre l’activité,
3. créer des conditions afin qu’ils puissent s’investir affectivement et effectivement et
4. analyser des dimensions prioritaires qu’il faut donner à l’action pour qu’il puisse vouloir faire et fasse.

La pratique technique (d’habileté/de maîtrise d’exécution)
1. lui donner des contenus adaptés (à considérer son âge, son sexe, le niveau d’expertise, le niveau scolaire) pour permettre sa préparation, sa réalisation et sa stabilité de son apprentissage dans l’activité.
2. Mettre des situations d’enseignements prioritaires pour qu’il soit éfficace et s’adapte.
3. multiplier les motifs d’action pour qu’il puisse explorer, chercher, et exploiter ses possibilités.
4. La logique d’expertise (la performance)
1. lui permettre d’optimaliser ses actions.
2. de gérer ses ressources.
3. de connaître ses limites, son éfficacité.
4. d’être plus adaptables à l’éffort et
5. Exploiter au maximun ses possibilités.
Pour résumer, je dirai que l’EPS dans sa pratique devrait permettre de donner :
• A tous, l’envie de pratiquer (une intimité).
• A tous un vécu (la sensibilité) et
• A tous, le critique sur la pratique (une autonomie)

L’EPS au Collège du Saint Esprit

Je dois remercier l’administration du collège pour m’avoir donné l’occasion en 1996/97 de suivre un projet mis sur pieds par le Ministère de L’Education et la Mission de Coopération Régionale en Education(MCRE) sur l’EPS. La PSSA était aussi sollicitée et représentée par M Lalah dans le projet.
Mes remerciements vont aussi à M Johnny Chung (Ex- coordinateur au Ministère de l’Education ), Jacky Letoulec et Marc Barthélémy (profs d’EPS et formateurs à l’Ile de la Réunion) et Armand Bouscarin, prof d’EPS et de son recteur M Petit du Collège Paul Hermann à Saint Pierre, de la Réunion où j’ai fait mon stage en 1997/98. Un remerciement spécial à l’actuel recteur, M Jacques MALIE et ses assistants, messieurs Jocelin Niven et Lindsay Thomas qui m’ont toujours épaulé dans le projet, qui de nos jours est connu comme programme adapté et bien ancré dans notre système.

Depuis l’EPS est planifiée dans l’année et elle comprend 3 ou 4 cycles de 7 à 9 semaines afin de permettre à l’enseignement de differentes Activites Physiques et Sportives (APS). Un large éventail de choix qui permet à l’élève de découvrir sa valeur dans l’activité et de se donner au maximun dans ses évaluations cycliques. Il est important de guider l’élève pour qu’il réussisse le mieux possible et avec plaisir ce qu’il entreprend dans la pratique de ses APS, au collège et dans ses loisirs, le préparant ainsi à gérer au mieux sa vie d’adulte à venir.

Nous avons une programmation qui permet une bonne orientation du regroupement (groupe de niveau homogène ou hétérogène dépendant de l’APS). Par exemple, en natation les groupes devront être homogènes (groupes de nageurs, débrouilles et besoins) étant donné que c’est une discipline de nature différente .Les mêmes groupes se verront semi ou hétérogènes dans d’autres APS et nous offrons les suivantes disciplines qui sont groupées dans des familles par classes :
• Aquatiques (natation avec les 4 nages et aquatique-gym).*
• Athlétiques (courses, concours et cross country).*
• Coopération et Opposition (football, basketball, volleyball, handball et aussi à introduire le rugby et le cricket bientôt).
• Gymniques (gymnastiques - sol, équilibre et obstacle (chevaux de bois/ plinthe)
• Opposition duelle (tennis, tennis de table et badminton- à considérer le tennis volley).
Note* : nous pensons au vélo pour éventuellement s’orienter vers le duathlon et le triathlon en EPS.
• Nous mettons beaucoup d’emphâse sur les exercises de renforcements musculaires (les pompes, les abdominaux, les dorsaux et les squats) où il y a aussi un passage à l’épreuve.
• L’Evaluation et la Notation
• Il est important d’évaluer ce qui a été réellement enseigné et l’évaluation est connue par les éléves car le programme annuellement détaillé est affiché dans les classes respectives.
Il est demandé que l’évaluation soit continue dans le cycle qui terminerait par un examen en fin de cycle. Chaque APS est notée sur 20 points et les critères d’évaluation sont les suivants :

1. La note de compétence – (a) La performance métrée et chronométrée sur un barème . Un barème construit à partir des performances fournies par nos élèves
(b) la maîtrise d’exécution (habileté).
2. La note de connaissance- de l’activité (projets*) et dans l’activité (évaluer en situation de jeu).
*La possibilité d’introduire un ‘’ Physical Education Progress Book’’ (qui remplacerait les projets) jusqu'à la forme 5
3. La note d’investissement (la régularité, le fairplay, la combativité, le progrès et la tenue vestimentaire).
4. Les renforcements musculaires (pompes x no. et abdominaux-30 secs. max.) par cycle.

Le département est prêt pour présenter les élèves aux examens de la ‘GCE 0 et A level’ et espère l’aval de l’administration du collège et surtout du Ministère de l’Education.

Les exercises choisis par APS pour l’évaluation

1.AQUATIQUES
• Natation : L’équilibre, Propulsion, Respiration et Information(EPRI)
Equilibre : Agir sur la flottabilité en surface sur toutes les formes de déplacement dans l’eau. Le travail avec bouée pour donner confiance et adaptation. Suppressions des tangages par fixation de la tête par rapport a son axe de déplacement.
Propulsion : moteur - apprentissage de toutes les formes de déplacement dans tous les sens d’adaptation et utilisation des poussés ventrales et dorsales(les différentes nages) tout en glissant, descendant et remontant(immersion prolongée, apnée-repêchage des objets dans l’eau et connaître la profondeur).Apprendre à gérer et de nager longtemps (la durée de 4’,5’,6’,8’ et 10’ en s’adaptant aux départs, virages et arrivées.
Respiration : Agir sur une apnée reflexe pour obtenir une apnée volontaire conduisant à un échange respiratoire contrôlé. Expiration vonlontaire, explosive et longue. Inspiration synchronisée et adaptation à tous les types d’efforts.
Information : Connaissance du milieu aquatique, prise de conscience des dangers. (Il est impératif que les débrouilles et non-nageurs soient accompagnés par deux profs). Les prises d’information visuelles permettant d’ajuster ses techniques de déplacement .Accepter et respecter les règles de sécurités .
Les plongeons- Utilisation des appuis et différentes entrées dans l’eau (départs debout, sur plot , sans plot et de compétition).

• Aqua-Gym :Travail de roulade devant (culbute) et arrière
Appui tronc renversé (ATR) et avec jambes pliées et écartées.
Du plot- saut de l’étoile, saut carpé, saut à califourchon, la pirouette/le tire- bouchon, saut en extension, en diagonal et en longueur, la roue et le flip flap. On peut aussi introduire la danse aquatique.

2 ATHELIQUES
• Courses d,obstacles : Les Haies
Niveau 1 : donner confiance aux élèves en faisant acquérir la notion d’éxécution.

1) la notion de franchissement sur petits obstacles en donnant une quantité de travail permettant la stabilité de l’apprentissage de la jambe d’attaque et d’esquive.
2) doser en distance et en hauteur.
3) donner la notion d’exécution complète sur lattes,plots et des haies basses.
4) notion du rhythme de la 1ère haie et entre les 3 haies.

Niveau 2 : franchir et non sauter
1) conserver l’alignement et l’impulsion
2) travailler la jambe d’attaque et d’esquive.
3) travailler sur 3 haies et donner du rhythme entre.
4) la foulée du départ à la 1ère haie(choisir son pied de devant pour arriver sur son bon pied à l’attaque du 1er obstacle

Niveau 3 :technique du franchissement

1) travailler sur 3 haies et sur des ateliers différents(distances adaptables).
2) donner du rhythme sur haies hautes,moyennes et basses pour donner confiance.
3) le franchissement se rapproche d’une grande foulée avec l’inclinaison générale du corps vers l’avant avant l’obstacle.
4) retour actif de la jambe d’esquive permettant une course accélérée dans l’intervalle(3 foulées).
5) conservation de la vitesse.

• Course par équipe(co-opération)Le relais :
Niveau 1 :Emphase sur la transmission

Désiré MARIO
Chef du département d’Education Physique et Sportive


News

Calendar

Espace Parents

 

L'Espace Parents n'est actuellement pas accessible car nous sommes en train de faire l'entrée des résultats. Merci de votre compréhension.